Participation du FV/FAM La Clairière au Grand Débat national

  • 0

Participation du FV/FAM La Clairière au Grand Débat national

Category : Articles APHL

GDN

Le 7 mars 2019, dans le cadre du grand débat national, 8 habitués du groupe de paroles « 100 tabous » du FV/FAM La Clairière de l’APHL sont allés à St Hilaire-St Mesmin pour découvrir – participer et dire au débat organisé par le GCSMS ALMHA.

Découvrir : un espace de rencontre, d’échanges et de débat hors les murs.

Participer : à un moment de citoyenneté hors institution qui a réuni personne en situation de handicap, familles et intervenants (associatifs, institutionnels et professionnels) dans une démarche critique mais constructive de projection, d’amélioration.

Dire : son expérience, son vécu, ses attentes en direct, sans intermédiaire, être par son témoignage…

Ils disent :

« Nous y sommes allés dans le cadre de notre atelier 100 tabous où on discute des sujets qui nous préoccupent comme l’image de soi, la sexualité, la vie en dehors du foyer, être citoyen, etc.

« Cette réunion, c’était un moyen pour nous de vraiment rentrer dans la société comme tout le monde »

« On a compris et retenu certaines choses. Ça veut dire qu’on est aptes à assister à ce genre de débats »

« Cette rencontre sert à faire remonter les choses plus haut »

« On a parlé de handicap, mais c’était tellement riche et vaste que tous les sujets n’ont pas pu être abordés »

« Ça va bouger, mais dans quel sens, on ne sait pas… »

En tous cas, comme le résument Christophe et Magdeleine : « c’était intéressant. Nous avons pu parler des personnes des personnes en situation de handicap. On s’est sentis concernés » et « l’ambiance a permis qu’on puisse s’exprimer devant des représentants d’associations, des professionnels nous ont écoutés. C ‘était à la fois une découverte et une participation active pour faire valoir des choses à l’extérieur »

Et tous se sont déclarés 3 fois contents :

Contents d’avoir été invités,

Contents d’y être allés,

           Contents d’y avoir participé.

Tout ça même si, « on cherche l’inclusion mais on en est encore à créer des TGV avec des marches, et oui…… »

 

Lucie, Pauline, Magdeleine, Jérémy, Christophe, Bruno, Lilian, Stéphane.